Tiers Lieux et ruralité

IMG_0925Dans le cadre des rencontres Ruralitic qui se sont déroulées au Château de Vixouze j’ai été invité à participer à la table ronde concernant les Tiers Lieux. En premier lieu ce sont les questions d’accès au réseau qui ont dominé ces deux jours de rencontre. Il y a incontestablement un décalage entre les taux de couverture annoncés par les opérateurs et la perception qu’en ont les usagers. La vérité de Paris n’est pas celle du terrain….

Continuer la lecture de Tiers Lieux et ruralité

Littératie numérique pour tous

41785_16720836937_6242187_nQuand on évoque la question des besoins de formation en matière de numérique on pense naturellement à ce rapport publié par Syntec Numérique qui identifie plus de 36 000 créations d’emploi nettes d’ici 2018 dans les secteurs liés au numérique. On pense aussi à ces initiatives qui visent à introduire l’enseignement du code informatique à l’école dès le primaire et les formations « à la carte » à la manière de 42 de Xavier Niel ou de Simplon pour ne prendre que des exemples parmi les plus emblématiques en la matière. Et même si l’enjeu est considérable, ce besoin en termes de compétences techniques spécifiques ne représente que la face immergée de l’iceberg.

Citoyens d’une société numérique

 

Ils sont nombreux à ne pas pouvoir faire appel à l’Éducation nationale ou aux plans de formation en entreprise. Ces citoyens représentent même une majorité et ils sont besoin de culture numérique pour comprendre les enjeux de la société. Ainsi d’ici 2020, les foyers français seront équipés de compteurs électriques intelligents mais combien d’entre eux seront en capacité d’accéder aux fonctionnalités de ces compteurs ? Quand on sait que seul un français sur deux utilise des formulaires administratifs en ligne et qu’un retraité sur trois seulement se connecte régulièrement à internet, on mesure l’ampleur de la tâche à accomplir pour répondre à ces besoins de formations.

De surcroit, il s’agît également de ne pas s’arrêter qu’à la maitrise technique ou ergonomique de l’outil, il faut en expliquer parfois le sens et l’intérêt. Si vous êtes demandeurs d’emploi, vous pouvez être convoqués à une après-midi de formation dans laquelle on vous expliquera par exemple qu’il est important d’investir le champ des réseaux sociaux. Éventuellement, on vous nommera deux réseaux sociaux-professionnels sur lesquels vous pouvez vous inscrire gratuitement en se contentant d’une « c’est très simple ». Vous dira t-on l’intérêt de s’inscrire ? Vous expliquera t-on le fonctionnement du réseautage en ligne ? Vous parlera t-on du modèle économique de ces services et de l’utilisation de vos données ? Vous orientera t-on sur une meilleure gestion de votre identité numérique ?

Littératie et inclusion

 

La littératie numérique consiste en : « l’aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités » (OCDE, 2000). L’enjeu est bien de donner à tous les citoyens les clés du monde du futur, qui sera encore bien plus numérique  et donc bien plus informatisé  que ne l’est le monde actuel, afin qu’ils le comprennent et puissent participer en conscience à ses choix et à son évolution plutôt que de le subir et de se contenter de ce qui est fait et décidé ailleurs. » (Académie des Sciences). C’est le rôle des acteurs de la Médiation Numérique que d’accompagner l’ensemble des citoyens  à ces enjeux, les métiers de la médiation numérique sont aussi ceux qui vont contribuer à rendre les carrières numériques attractives pour les jeunes, leur donner envie de développer des compétences dont nous savons qu’elles vont être très pertinentes, autrement dit, les startuppers de demain naîtront dans les Espaces Publics Numériques.