Au Conseil National de la Médiation Numérique

Via @CNNum

Vendredi 21 juin, nous étions une bonne trentaine de participants au troisième vendredi contributif sur l’inclusion numérique organisé par le Conseil National du Numérique. Cette cession était ouverte à tous sous réserve d’une contribution écrite préalable. Nous avons été répartis en trois groupes de travail pour examiner les pistes d’actions et objectifs que nous considérions comme prioritaires. Un rendez-vous supplémentaire est prévu ce 11 juillet à destination des ministères et administrations avant que le CNNum n’entre dans la phase de rédaction des propositions (avec un livrable prévu à l’automne). Dans cette matinée riche en échanges, il a beaucoup été question de médiation numérique .

En trois mots…

A toutes fins utiles, les propos qui suivent n’engagent que moi.

Intelligence Collective : En positionnant le public (ou les publics) au centre d’un processus de médiation numérique, on l’associe à toutes les décisions qui le concerne. Partir des besoins du public, c’est apporter des réponses plus pertinentes.

Ville Intelligente : La ville mute pour être « intelligente », le médiateur numérique doit pouvoir la rendre intelligible par tous les publics. Son principal souci sera de veiller à ce que cette Ville Intelligente n’occulte pas certaines typologies de public.

Médiation Numérique : La médiation numérique n’est pas l’apanage de l’Espace Public Numérique. Elle doit être l’affaire de tous les acteurs du territoire. Le médiateur numérique est celui qui va être garant d’une vision concertée

Share Button

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *