Kit d’organisation d’un C@fé des P@rents

 

Sydney Ken Wilber Reading Group

Au fil des ans j’ai mis en place plusieurs formats pour causer numérique avec les adultes relais dont le c@fé des p@rents. L’objectif de ce rendez-vous est relativement simple : créer un espace convivial de dialogues autour des mondes numériques. Chaque session nous abordons une thématique différente que nous étayons de nos expériences de Parents. Dans ce rendez-vous le plus important est de parler et d’échanger les points de vue. L’animateur est là pour collecter, disséquer, expliquer éventuellement mais dans tous les cas ne pas juger.

Quelle est la question ?

C’est la partie la plus délicate à régler. D’autant plus qu’au début les questions vont être posées par l’animateur. Il faudra instaurer une régularité et une confiance pour que les thématiques des séances soient données par les participants eux-mêmes. Pour préparer mes questions, je suis parti de problématiques simples que j’ai parfois entendue dans mon propre entourage, ou vu sur les groupes de discussions. « A quel âge acheter un téléphone portable à son enfant ? » est ainsi une question de parent à la fois simple et sans réponse idéale. C’est à dire qu’il n’y a pas nécessairement de bonne réponse même si on peut convenir qu’il y en a des mauvaises (un portable à 2 ans par exemple). L’idée n’est pas de trouver une solution mais d’éclairer les participants dans leurs réflexions. On focalisera chaque séquence autour d’une question unique. C’est la question de départ qui en appellera d’autres.

Questions en cascades

Côté animateur, je prépare une liste de questions qui peuvent découler de la question principale. Pour ce faire j’utilise un logiciel de carte mentale en notamment littéralement toutes les questions qui me viennent à l’esprit qu’elles soient « pratiques » ou « philosophiques ». Plus important, je vais chercher des données pour alimenter la discussion autour de chacune de ces questions; Parfois, comme pour la question des ondes, la réponse n’est pas évidente. Mais encore une fois, le but de la séance est d’éclairer le débat. A partir d’une question quotidienne, on peut aborder des questions numériques complexes. Parfois on se rend compte que ce n’est pas la technique qui nous bloque mais bien notre positionnement de parents. Et oui quand on a plusieurs enfants c’est difficile d’expliquer au second qu’il n’aura pas de portable au même âge que le premier….et même quand on est expert du numérique. Dans la posture, il est bon de rappeler que la position d’expert est somme toute relative, et qu’en matière d’accompagnement aux usages numériques, l’expertise technique n’est pas indispensable.

Le c@fé !

Niveau organisation, il est important de créer un espace convivial avec du café et des petits gâteaux. Le premier objectif avant tout est bien de faire un lieu convivial, donc il faut soigner l’accueil. Dans la même veine je n’utilise pas du supports vidéos projetés. Une tablette est à disposition au centre de la table pour pouvoir éventuellement faire des recherches. Pour ma part j’ai un stock d’images imprimées prêtes à l’emploi en cas où. Ce sont des images génériques autour des pratiques numériques qui pourraient très bien être utilisées à la manière d’un atelier de photolangage. Des feutres, des feuilles colorées,  et même des légos peuvent compléter l’installation. L’animateur favorisera « l’horizontalité » des débats. Ce n’est pas une conférence, un cours ni un atelier, c’est un lieu d’échanges et chacun doit se sentir « légitime » pour intervenir.

Share Button

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *