Archives de catégorie : Médiation Numérique

samrtphone

Les dispositifs de médiation numérique

La médiation numérique prend sens à l’échelle du territoire. Elle doit s’appuyer sur différents dispositifs pour être ensuite déclinée de manière plus opérationnelle.Nous allons aborder dans ce billet ces dispositifs de médiation numérique.

Des lieux

Les lieux vont permettre d’accueillir les habitants. Certains lieux sont plus propices à répondre à des enjeux stratégiques identifiés. L’éducation aux médias a plus de sens dans une bibliothèque que dans une chambre de commerce a priori. Pour autant, il est essentiel pour un commerçant de savoir reconnaître une arnaque, ce qui peut relever de l’éducation aux médias. Ainsi, il faut identifier ce qui peut être la spécificité d’un lieu tout en pensant l’articulation entre les différents lieux. De plus, il peut y avoir du sens à penser des lieux spécifiquement dédiés à la culture numérique, comme les fablabs par exemple. Bien sur les tiers-lieux sont des endroits propices au développement des usages numériques. Le programme Nouveaux Lieux, Nouveaux Liens présente quelques uns de ces lieux comme la Quincaillerie à Guéret.

L’avenir des EPN ?

En 2012, Hubert Guillaud s’interrogeait déjà sur l’avenir des EPN. Cette question au fil des ans est devenue de plus en plus prégnante notamment avec l’abandon du label cyberbase. La fin de ce programme a remis profondément en cause la notion de lieu totem autour du numérique. Ainsi il faudra surement sur un même territoire, un lieu ressource qui coordonne les actions de médiation numériques. D’autre part, il faudra une diversité de lieux dans lesquels des actions de médiation numérique pourront être menées. Enfin dans un troisième temps, on peut également imaginer un lieu à forte identité numérique comme un fab lab ou un espace de coworking qui viendront renforcer les lieux existants. La médiation numérique se conçoit à l’échelle du territoire, elle implique des lieux différents articulés autour d’un schéma des usages numériques.

Aller vers

Les dispositifs itinérants sont un autre aspect de la médiation numérique. Ils répondent au postulat évident que tout le monde ne peut pas se rendre dans un lieu donné. Il peut y avoir des freins de mobilité, d’interdit social, de manque de connaissance. Le principe est donc de se déplacer vers l’usager. Ces dispositifs sont de plusieurs sortes. On trouve des dispositifs mobiles qui sont des émanations de lieux physiques existant. Un fablab intégrera très vraisemblablement dans son dispositif de médiation numérique une structure mobile pour aller à la rencontre des publics. C’est le cas par exemple du DIPBike à Créteil.

Dans un autre registre, on trouve des dispositifs itinérants liés à des offres de service. Ce sont typiquement les bus FranceService, ou les bus d’éducation au numérique de la Maif . Enfin, il ya tout le champ du service à la personne porté à la fois par les collectivités (à travers leurs CCASS), les entreprises de service à la personne et bien entendu les indépendants (comme le réseau des assistants numériques ).

De plus, la logique du « aller-vers » implique de nouvelles dynamiques. Longtemps, le médiateur numérique est resté entre les quatre murs de son espace numérique à accueillir le public. Il faut dire que la demande était telle que parfois l’attente pour participer à un atelier se comptait en mois pour l’usager. Puis petit à petit, il a fallu mettre en place de nouvelles formes de médiations pour aller chercher le public éloigné du numérique en particulier. C’est un aspect que nous reverrons dans les compétences du médiateur, lors d’un prochain billet.

A distance

Enfin, en matière de médiation numérique, le distanciel représente un dispositif en tant que tel. Les bibliothécaires proposent par exemple le service Eurékoi. Ce service accessible en ligne répond à toutes vos questions depuis une quinzaine d’années. Les bibliothèques utilisent également Youtube pour nous présenter certains livres.

Ainsi, beaucoup de médiateurs ont eu recours à des outils comme Discord ou zoom pour continuer leurs activités pendant le confinement. Dans un autre registre, j’ai déjà parlé précédemment des promeneurs du net qui tiennent des permanences sur les réseaux sociaux.

Enfin comment ne pas évoquer le dispositif Solidarité numérique, qui permet de venir en aide par téléphone sur toute question liée aux usages numériques. Ce service a récemment été relancé et s’appuie désormais sur une équipe resserrée. Notons aussi que le Département de la Charente-Maritime a lancé son propre service de Solidarité Numérique.

La technologie permet de nouvelles formes de médiations. Contrairement à l’idée reçue, celles_ci ne s’opposent pas au lien physique. Elles viennent en complément ou en substitution du contact. Ce blog en lui-même constitue un dispositif de médiation numérique sur la médiation numérique.

Dans une stratégie locale d’inclusion numérique, ces trois types de dispositifs doivent être intégrés. Ils doivent être animés par des professionnels. Ils peuvent être également complétés par des bénévoles ou des volontaires. Nous aborderons dans un prochain billet les différents profils de ces acteurs de la médiation numérique.

Qu’est-ce que la médiation numérique ?

La « Médiation Numérique » désigne la mise en capacité de comprendre et de maîtriser les technologies numériques, leurs enjeux et leurs usages, c’est-à-dire développer la culture numérique de tous, pour pouvoir agir dans la société numérique.

Portail de la médiation numérique

La culture numérique pour tous.

La médiation numérique vous permet de comprendre le monde dans lequel nous évoluons . Chaque jour nous pouvons mesurer l’impact du numérique sur nos actes quotidiens. Le médiateur numérique apporte les éléments de culture numérique pour permettre à chacun de faire un choix éclairé en matière de numérique. Le numérique est avant tout un sujet de société. Il implique des éléments techniques, mais qui ne sont pas indispensables pour se prononcer sur la nature de la solution. Le médiateur numérique montre les chemins possibles. Puis il vous accompagne dans vos choix.

Les enjeux

Les enjeux sont nombreux et complexes. Les fake news se propagent et font des ravages. Cela implique des réponses en terme d’éducation aux médias. Les GAFAM exercent un contrôle jugé comme trop important, y compris par les autorités numériques. Comment pouvons nous reprendre la main sur ces outils ? L’impact écologique du numérique est un sujet de préoccupation de plus en plus présent. Pouvons nous concevoir des outils numériques et durables ? La participation citoyenne aux élections est en baisse constante et dans le même temps les habitants demandent à être associés aux décisions du quotidien. Les civictech peuvent elles répondre à cet enjeu ? Comment l’Opendata peut il être un moteur d’attractivité pour le territoire ? Que pouvons nous mettre en place pour renforcer la place des femmes dans le secteur du numérique ? La médiation numérique s’inscrit dans chacun de ses enjeux et dans bien d’autres encore.

Agir dans la société numérique

Ce qui caractérise la fonction du médiateur numérique c’est de s’adresser plus particulièrement aux personnes les plus éloignées du numérique. Cela représente environ 20% de la population. Cette partie de la population présente très souvent des difficultés sociales. Ainsi la priorité du médiateur numérique est de permettre l’accès aux droits de ces personnes. Donc l’enjeu est bien d’éviter que ces personnes soient dans une situation plus précaire. Certes, il s’agit d’un enjeu fondamental, mais il ne doit pas occulter les autres enjeux. Pour pouvoir articuler ces enjeux, il faut s’appuyer sur des dispositifs adaptés. Rendez-vous dans un prochain billet.

Comment protéger les aidants numériques ?

J’interviendrais prochainement à La Rochelle dans le cadre de l’événement « Numérique en Communs Atlantique » intitulé Tous aidants. Le comité d’organisation a souhaité m’interroger plus particulièrement sur comment protéger les aidants numériques et les citoyens. Il y a plusieurs éléments à prendre en compte dans les réponses à apporter. Beaucoup ont rapport avec le périmètre, la posture et le statut du médiateur numérique.

Périmètre et publics

Quand on parle d’aidants , on parle de publics en difficulté. Être aidant signifie assumer, de façon permanente ou irrégulière, la charge d’une personne en perte d’autonomie, quelle qu’en soit la raison. L’aidant n’a pas vocation à obtenir des résultats ni à travailler sur l’autonomie de la personne aidée. Cette mission est dévolue à un éducateur spécialisé, qui, lui, est diplômé. Parfois, cet éducateur est même mandaté en ce sens par une institution. En tout état de cause, l’éducateur est spécialisé dans la typologie des publics auprès desquels il intervient. Le plus souvent, c’est lui qui choisit les publics au près desquels il travaille.

En médiation numérique, il n’en est rien. L’aidant doit travailler sur tous les types de publics, pour toutes les situations dans une logique d’inclusion numérique. Le plus souvent, il n’a reçu aucune formation ni à l’accompagnement social, ni même aux outils sur lesquels il intervient.

Posture et statut de l’aidant

Pour protéger au mieux le citoyen aidé, il convient que l’aidant soit qualifié.Il convient également de définir le cadre de son intervention ce qui va lui permettre d’adopter la posture adéquate. Pour ceci, il n’y a pas beaucoup de solutions, il faut s’appuyer sur un professionnel formé. Ce professionnel doit de plus évoluer dans un environnement bienveillant qui prend la mesure de son travail. Autrement dit, il faut que la structure se dote d’un projet social et d’un projet de fonctionnement. Dans ce projet, le numérique doit être un moyen pour atteindre les objectifs qu’elle s’est elle-même fixé. Ce moyen doit être intégré par l’ensemble de l’équipe et non être la spécialité d’une seule personne. En revanche, il faut tout en même temps s’appuyer sur le professionnalisme d’un médiateur numérique. Ce dernier aura sûrement comme mission première d’embarquer l’ensemble de l’équipe projets dans une feuille de route interne à court terme. Car en effet, il faut également avoir de la visibilité sur trois ans (minimum) pour écrire cette feuille de route interne. Inéluctablement, cela implique d’avoir les moyens structurels pour pouvoir travailler sereinement.  Tels sont les éléments qui permettent tant au médiateur qu’au citoyen d’être protégé.

Le constat est sans appel. Ces éléments sont rarement réunis

papier de différentes couleur

Mission politique publique de la donnée

Le premier ministre, a confié  au député Eric Bothorel une mission relative à la politique publique de la donnée. Cette mission a formulé 10 constats sur lesquels elle nous invite à réagir dans un forum dédié. Le besoin d’éducation numérique et de littératie des données est fort, nous rappelle cette mission. Quel rôle peut jouer un médiateur numérique ? Comment accompagner à la politique de la donnée ?

OpenData et Epn

C’est le rôle d’un médiateur numérique que d’accompagner aux enjeux de la donnée ouverte. A l’heure où des discussions ont lieu sur la formation des médiateurs numériques,cette prise de position de 2013 résonne avec un certain impact.

L’accompagnement à la littératie sur les données est clairement mentionné dans la charte du Réseau National de la Médiation Numérique :

Critère 14. : recourir à l’utilisation des données publiques (open data) et accompagner les PME, associations et particuliers qui créeront de nouveaux services à l’intention des citoyens.

Critère 36. : sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux des « communs numériques » (Wikipédia, OpenStreetMap, Wikimédia commons…), des modèles ouverts et libres de diffusion des œuvres comme les licences Creative Common, de l’open data et de l’interopérabilité.

 

Dès 2013, Bernard Benhamou, Délégué aux usages de l’Internet plaidait pour que les Espaces Publics Numériques s’emparent de cet enjeu. Certains médiateurs numériques ont du reste suivi cette voie allant jusqu’à s’inscrire dans la démarche d’infolab. Trois territoires pilotes,ont exploré les médiations possibles pour mettre les acteurs en capacité d’exploiter des données dans leurs activités et dans leurs projets.

Outils de médiation

Je citerais deux outils élaborés par le Centre Régional d’Information Jeunesse Rhône-Alpes avec l’appui du réseau information jeunesse.

La valise Data : L’objectif de la valise est de permettre et faciliter l’intervention en milieu scolaire et dans les structures éducatives pour comprendre les données et la datavisualisation. Éduquer aux données, c’est développer l’esprit critique à travers la capacité à lire, produire et comprendre les informations que nous consommons et que nous produisons.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Download

Le Crij Rhône Alpes a également élaboré une méthodologie autour de la dataviz tangible. Il propose par ailleurs un scénario complet d’animation accessible à tous les publics.

Rappelons enfin l’existence de cette excellente vidéo de vulgarisation sur l’Open Data.

https://vimeo.com/170137379

Beaucoup d’autres ateliers sont organisés dans nos espaces de médiation numérique. Citons ainsi cet atelier autour d’Open Food fact qui aura lieu à la Médiathèque du Bachut à Lyon le 30 octobre. D’autres espaces organisent également des cartoparties pour contribuer à OpenStreetMap. Rendez-vous par exemple le 12 novembre aux GIS Day en Nouvelle Calédonie.

Quoiqu’il en soit une politique publique de la donnée ne pourra pas se faire sans médiation numérique comme le soulignait déjà en 2017 Samuel Goëta.

Bien sur cela demande une véritable reconnaissance et une formation adaptée pour les médiateurs numériques. C’est en ce sens que je vous invite à soutenir la proposition que j’ai faite à la mission.

informaticien codant

Comment parler de cybersécurité avec des séniors ?

Ce jour-là Roland est arrivé avec une demande particulière. Il a reçu sur sa boite mail un curieux message de Violette. Cette dernière lui demande en effet si elle peut lui avancer un peu d’argent parce qu’elle a des petits soucis. Roland est méfiant et du coup il n’a pas cliqué sur le lien. Et puis comme il savait qu’il voyait Violette le soir même au PapyCamp, il s’est dit qui lui en parlerait directement. C’est ainsi que Violette apprend qu’elle est victime d’un piratage informatique.Comment parler de cybersécurité avec des seniors ?. Comment fonctionne une cyberattaque ? Que faire en cas de cyberattaque ? Comment se protéger des cyberattaques ?

Continuer la lecture