Le 19 septembre c’est la Journée Mondiale de Nettoyage de la Planète. Cette année l’édition est couplée à la Journée Mondiale de Nettoyage des Données autrement appelée Cyber World Clean Up Day. Cette journée est un prétexte qui doit nous servir en tant que médiateurs numériques à aborder le thème de l’empreinte écologique du numérique.

Présentation

Le Cyber World CleanUp Day, s’inscrit dans une démarche globale, folle mais audacieuse, qui vise à coordonner 180 pays et réunir 5% de la population mondiale pour nettoyer notre planète : le #WorldCleanUpDay , la plus grande mobilisation citoyenne et environnementale jamais réalisée à l’échelon «monde».
L’objectif du Cyber World CleanUp Day est de créer les conditions d’une prise de conscience globale de l’impact environnemental du numérique pour la préservation de notre l’environnement et la biodiversité.
Vous pouvez retrouver tous les outils vous permettant d’organiser votre #CyberCleanUp sur le site www.cyberworldcleanupday.fr

Médiation et transition écologique

Je suis moi-même Ambassadeur de l’association World CleanUP Day France et j’organise avec un collectif de citoyens des ramassages de déchets réguliers dans ma ville. Pendant le confinement sur une idée de mon collègue Florian, j’ai organisé un Cyber Clean Up entièrement à distance. J’ai capitalisé cette expériences avec quelques ressources dans cet article. 

Cet été le Conseil National du Numérique a publié une feuille de route sur l’environnement et le numérique dans laquelle il préconise Éduquer et sensibiliser les citoyennes et citoyens au numérique responsable .(voir sur le site du CNnum). Le Sénat a également remis 25 propositions sur le sujet dont plusieurs vient à faire prendre conscience aux utilisateurs de leur impact. Ni le Conseil National du Numérique, ni le Sénat n’envisagent de s’appuyer sur les médiateurs numériques pour ces actions d’éducation et de sensibilisation.

On passe à la 5G ?

Nous pouvons observer depuis plusieurs semaines beaucoup de questionnements autour de la 5G. Dans le même temps, nous pouvons surtout constater que beaucoup de contre vérités sont assénées à longueur de journée sur nos fils de réseaux sociaux. Il est de plus en plus difficile de se forger une opinion sur cette question tant le débat est pollué par des allégations sans fondement. Citons par exemple Jacqueline qui nous explique que l’obligation du port du masque a pour objectif de mieux nous pister grâce au déploiement de la 5G, une vidéo qui fait le buzz dans les réseaux sociaux. Cet été le secrétaire d’état au numérique a promis d’organiser un débat sur le sujet.

Si les citoyens ne sont pas associés à ce débat, il y a de fortes chances que cela crée un rejet de la technologie proposée. L’idéal serait donc de pouvoir s’appuyer sur un réseau fort de 10 000 professionnels aguerris à faire de la médiation sur les outils, les usages et les enjeux du numérique. Le plan de relance présenté récemment suggère de déployer plus de médiateurs numériques et mieux formés. Il y a en la matière une opportunité à former les médiateurs numériques à ces enjeux liés à la transition écologique.

Ressources complémentaires.

Au-delà des ressources présentées dans mon billet sur la sobriété numérique je signale également cette initiative de l’ADEME. L’Agence de la transition écologique propose en effet sur son site une séquence de sensibilisation de 30 minutes pour se former au numérique responsable. Cette formation est articulée autour d’une dizaine de mini-chapitres qui permettent d’avoir un premier aperçu de la problématique.

Bien entendu, j’invite chaque espace de médiation numérique à se joindre à l’aventure en organisant un CyberCleanUp . Kévin Guérin, le coordinateur du projet a de surcroît mis à disposition des ressources précieuses.

Vous pouvez également rejoindre le CyberCleanUp organisé par noter collègue Audric Gueidan sur Discord en cliquant sur ce lien.

Enfin vous pouvez aussi enfiler une paire de gants pour participer à un ramassage de déchets plus classique.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*