Je reçois ces derniers temps de plus en plus de sollicitations de personnes souhaitant devenir médiateur numérique. Si je me réjouis des vocations naissantes, je rappelle pour autant que les offres d’emploi se font rares. Je vois dans les questions que je reçois, une véritable volonté de bien faire, d’accompagner les autres au numérique. A vous toutes et à vous tous qui souhaitez devenir médiateur numérique, permettez-moi de prendre quelques instants pour vous éclairer sur vos missions futures. Qu’est ce que cela veut dire qu’être médiateur numérique ?

Donner du sens

Si vous ne donnez pas de sens à ce que vous faîtes, tout ce que vous faîtes ne sert à rien. Le sens de vos missions vous allez le puiser au plus profond de vos aspirations personnelles. Il est fondamental de vous interroger sur vos motivations. Le constat de base est connu, un français sur cinq est éloigné du numérique. Mais cela regroupe beaucoup de réalités différentes. La mission du médiateur numérique est de mener à l’autonomie numérique. La question que vous devez vous poser est : pour quoi faire ?

Vous êtes éducateur spécialisé et vous travaillez auprès d’un public d’adultes déficients intellectuels. L’objectif de votre mission est de travailler l’autonomie de ce public. Ainsi, l’autonomie numérique ne constitue qu’un aspect de l’autonomie globale de ces publics.

Vous travaillez dans une mission locale, votre mission est de donner les outils permettant aux 18-25 ans que vous encadrez de réussir leur insertion professionnelle. Alors, l’autonomie numérique est une condition.

Vous allez côtoyer des responsables politiques qui vont tenir des discours sur la fracture numérique et être dépassés par les enjeux de l’Open Data. Comment allez-vous leur faire comprendre qu’ils ont aussi besoin de vos services pour monter en autonomie numérique ?

Prenez une feuille et répondez à cette question. Qu’est ce qui vous motive VRAIMENT ,?

Être agile

Il va falloir vous habituer à être celui qui répond à côté de la question. Du moins c’est ainsi que vos collègues ou partenaires pourraient vous percevoir.Parfois, vous vivrez des grands moments de solitude. La bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas le seul de votre espèce,. Vous verrez que la communauté des médiateurs numériques est soudée.

Souvent vous verrez que le numérique est perçu comme une solution magique. On attend de vous de réaliser des miracles. Et seul. Personne ne comprend ce que vous faites. Et beaucoup estime que de toute façon ce n’est pas leur travail. Le premier miracle que vous allez devoir accomplir est de faire réseau. C’est à dire que vous allez devoir embarquer du monde sur votre bateau pour que celui-ci ne devienne pas une galère. Ainsi vous devrez à la fois fixer un cap, recruter un équipage qui devra apprendre à ramer dans le même sens tout en évitant les icebergs.

Être différent

A chaque problème, il y a une solution. Or, le plus difficile est de bien identifier le problème. Choisissez un problème qui vous tient à cœur même s’il vous paraît très éloigné du numérique à première vue.Puis, demandez-vous comment le numérique peut être un levier pour répondre à votre problématique.

J’ai rencontré un groupe de femmes allophones. On m’a présenté brièvement et l’animatrice a demandé à ses femmes si elles avaient des difficultés avec les démarches administratives. Sans surprise elles ont répondu oui. Le jour où je suis venu elles apprenaient les mots « poêle » et « casserole » et d’autres mots du champ lexical de la cuisine. Autant dire que je n’étais pas spécialement étonné qu’elles aient des difficultés à remplir un Cerfa. L’animatrice m’a adressé ce regard qui laissait supposer que j’avais une application en stock pour résoudre le problème.Le problème pour cette animatrice était l’accès aux droits. Pour moi, il était ailleurs. Mais pour pouvoir y répondre, il fallait écouter.

Créer des liens

Vous allez travailler pour des personnes, avec l’intention d’améliorer leur quotidien. Soyez avec eux. Partagez des moments simples. Je ne compte plus le nombre de discussions passionnantes que j’ai eu autour de la machine à café sur tout et n’importe quoi. Créer des liens va permettre de gagner en efficacité dans vos missions. Je partageais un repas avec un groupe d’allocataires du RSA. L’une des femmes m’invite à une représentation de leur pièce de théâtre qu’elles ont écrites. C’était une pièce contre la violence faite aux femmes. Elle me donne son flyer jaune fluo sur lequel figure la page Facebook de l’association. A partir de là, il a été plus simple de leur proposer de faire un atelier pour concevoir de belles affiches et attirer plus de monde grâce à Facebook.

Les liens faibles sont précieux. Soyez acteurs de votre territoire. Soyez celui qui créé des liens.

Aller plus haut

Si vous vous contentez de faire ce qu’on vous demande alors vous n’avez peut-être pas saisi ce que c’est qu’être médiateur numérique. Globalement, vous allez recruté pour votre expertise numérique. Un expert a toujours un temps d’avance sur les autres. Ce professionnel sait transformer un problème en solution. Il est en veille constante. Le médiateur connaît plusieurs chemins pour aboutir à une destination et il les a déjà emprunté. Le médiateur numérique est souvent là où on ne l’attend pas. Pourtant c’est exactement là où il doit se trouver.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*