Archives par étiquette : écolenumérique

enfant devant ordinateur

Etats généraux du numérique éducatif

Depuis le 24 juin, le ministère de l’éducation nationale a ouvert une plateforme collaborative pour faire émerger une vision partagée du numérique pour l’éducation. L’objectif de ces états généraux du numérique éducatif est de recueillir des avis et suggestions afin de mieux préparer l’avenir. Deux mois après son ouverture et alors que nous sommes à mi-parcours, point d’étape sur le premier des items de ses états généraux liés à la fracture numérique. Trois thèmes sont abordés dans ce chapitre : égalité, numérique et parentalité et inclusion.

Continuer la lecture

Une rentrée sans portable

C’est une des nouveautés que bon nombre d’élèves n’auront pas manqué de constater, les téléphones portables sont désormais interdits à l’école. La loi adoptée le 30 juillet change quelque peu la donne. Avant le téléphone portable était autorisé partout sauf là où c’était interdit (et dans tous les cas interdits en cours). Désormais le téléphone portable est interdit partout par défaut. Il peut être autorisé dans certains endroits de l’établissement par le chef d’établissement. Le téléphone portable peut (quand même) être utilisé en classe à des fins pédagogiques encadrées par le professeur. Au-delà de la promesse de campagne tenue, pourquoi interdire les portables à l’école ?

Continuer la lecture

La génération Z à l’école numérique

7770588647_depuis-dix-ans-la-ville-d-elancourt-a-investi-pres-de-deux-millions-d-euros-pour-mettre-ses-ecoles-a-l-heure-du-numeriqueDans quelques heures c’est la rentrée des classes et on va nous parler de l’école numérique. Nous en parler c’est une évidence, mais la faire c’est une autre histoire. Et comme pour joindre le geste à la parole, notre ministre de l’Education Nationale demande à ce que l’application Pokémon Go soit bridée : « J’ai demandé un rendez-vous avec Niantic pour qu’il n’y ait pas de Pokémon rares dans les établissements scolaires », a répondu Najat Vallaud-Belkacem, interrogée au sujet de Pokémon Go, le jeu vidéo qui fait fureur, lors de sa conférence de presse pour la rentrée 2016 invoquant le risque sécuritaire.

Continuer la lecture