Ask :le réseau social qui pose question

« The Answer » Licence BY. SA . Auteur : llamnudds

Ask.fm est un média  social utilisé par environ 1,3 million de français dont la moitié sont âgés de moins 17 ans (médiamétrie, juin 2013). Le principe en est relativement simple, les utilisateurs communiquent entre eux en posant et en répondant à des questions. Mais depuis quelques jours Ask est aussi la nouvelle bête noire de David Cameron qui a appelé au boycott des réseaux sociaux « abjects ».

Lire la suite

Eduquer au numérique : cure d’anti anxyogène

60605_4820844647897_1080752108_n

Est-il possible de parler des mondes numériques autrement que par la peur ? Les dangers d’internet, le cyberharcélement, la dépendance au jeu vidéo, les logiciels malveillants, le piratage informatique, l’usurpation d’identité, les propos homophobes de Twitter rythment l’actualité.

Lire la suite

L’identité numérique et la jeunesse

L’identité numérique est elle une affaire de vieux ? C’est en quelque sorte la question que je me suis posé lorsque l’on m’a sollicité pour intervenir au plan local dans un forum destiné à la recherche de job d’étés ou plus récemment encore à l’occasion d’un Rallye Santé. Impression subjective d’entretiens avec des adolescents (une centaine) en petit groupe autour de Facebook en particulier à l’appui de cette présentation.

 

Identité numérique ?

Assez étrangement la notion d’identité numérique est absente dans les documentations à destinations du public « jeunesse ». Si je prends pas exemple le guide « Trouver un job en rhône alpes 2012 édité par le CRIJ ». , l’identité numérique en est complètement absente, tout juste on trouve une invitation à utiliser les réseaux sociaux (page 13) pour décocher un job d’étés.  Je peux convenir aisément que Linkedin n’est pas l’outil le plus approprié pour un jeune de 17 ans qui veut faire vendeur de chouchous sur la plage. Cependant la gestion de l’identité numérique est à intégrer au moins à partir de cet âge là si on souhaite éviter de réparer les dégâts dix ans plus tard.

Génération Y

L’idée que nos jeunes de 15-20 ans sont des experts en informatique a encore la vie dure. Ceux que j’ai rencontré et avec lesquels j’ai échangé savent d’une manière générale ce qu’il faut ne pas faire sur Facebook. Cependant, j’ai pu constater avec eux qu’ils n’avaient pas, ou très peu le mode d’emploi technique. Nombreux sont ceux qui ont été surpris que je puisse accéder à leur profil personnel à partir du mien, persuadé d’avoir configurer leur compte uniquement à « leurs amis ». Dans une petite ville (30 000 habitants) comme la mienne, il est tout de suite facile de devenir l’ami de l’ami et d’avoir ainsi accès à des informations mal paramétrées.

Le théorème de la babby sitter

Un autre a priori pourrait consister à se dire que ce n’est pas important  de parler d’identité numérique à des jeunes ou que cela ne les intéresse pas. En ce qui me concerne pour que ce concept marque, j’utilise le théorème de la babby sitter. Je suis un particulier et aussi un employeur, je cherche une babby sitter pour garder mon bébé de 6 mois deux ou trois heures par semaine. Le genre de travail qui conviendrait parfaitement à une jeune fille. Avant de recruter, je vais utiliser Facebook pour me faire une idée de ma future employée et voir quelle image elle renvoie. Quand certaines études indiquent que 80% des employeurs testent la « présence en ligne » de leurs futurs employés, cela ne concerne pas que les grandes entreprises.

Je reste disponible pour introduire une dose d’identité numérique dans tout support destiné à la jeunesse. Cela s’intègre parfaitement dans le module « naviguer dans un internet plus responsable » du B2i.