Tag Archives: usages responsables

Les absents du net

Desert sceneIls ne sont pas des oubliés de la révolution numérique. Ils ne sont pas des symboles de la fracture numérique.  Ils ont décidés de ne pas être présents sur internet. C est un choix de leur part. Pour autant, bien qu étant volontairement absents de ce réseau, ils ont une idée de ce à quoi il doit ressembler.Ils ont en charge le monde de la jeunesse et sont directeurs de collèges, lycée, maisons de jeunes…et autant ils sont absents des mondes numériques autant ils ont une idée assez particulière de ces univers.

Du digital natif au digital naïf

Ils véhiculent l’idée que les jeunes sont des surdoués des mondes numériques. Les digiborigènes connaissent tout du fonctionnement des outils et univers numériques et cette connaissance est innée. Pour autant, combien d’élèves de terminale sont en capacité d’ envoyer une pièce jointe par mail en copie carbone invisible à un tiers ? Combien d autres sont en capacité d’expliquer ce qu’est internet ? Qui a déjà lu les conditions générales d’utilisation de Facebook ? Comment expliquer la levée de boucliers des internautes envers Hadopi ? Qu’est ce quel open data. ? la géolocalisation ? Non, nos jeunes ne connaissent pas le monde dans lequel ils évoluent. Et oui c est bien à nous, adultes, de leur apprendre. Nous ne pouvons pas nous contenter de pointer du doigt les lacunes d’un élève de 10 ans et rester sur le mode déclaratif « il ne sait pas faire, il n’a pas conscience de… » et dans le même temps rester passifs devant cette lacune.

Se former pour mieux former

Dans de nombreux collèges, on me fait part de supposées pratiques numériques des jeunes qui ne vont que dans le sens de la stigmatisation. Et c’est cette angle de vue bien étroit qui mène ces collèges à faire appel à des associations surfant sur les peurs du web. On pourra se référer aux articles d’OWNI sur le sujet dont « Peurs sur le Web » et je partage l’avis de ceux qui trouvent ces présentations anxyogènes n’offrant pas une vision constructive d’internet.Pour passer ce stade de la peur, il me semble impératif de former les personnels éducatifs aux pratiques numériques des jeunes. L’équipe pédagogique ne peut se contenter de sous traiter la question de l’éducation au numérique à un prestataire extérieur sans s’en emparer elle-même.

Le médiateur numérique doit pouvoir être en capacité d’accompagner, voir de former les équipes aux enjeux éducatifs du numérique. C’est en ce sens, en ce qui me concerne que je me suis engagé dans une démarche de C2i2e, qui ferra l’objet d’un retour prochainement.

 

Les alcoves du net

Naughty Secrets IMG_0781« Tout ce que vous publiez pourra être un jour retenu contre vous ». C’est en quelque sorte l’un des principe régissant l’usage du web qui est devenue une préoccupation majeure de bon nombre d’internautes. »

Cachez ce profil que je ne saurais voir…

J’observe que de plus en plus de personnes me contactent pour effacer leur trace sur internet. Souvent ces personnes ont déterré des pages internet datant de Mathusalem dans lesquelles elles figurent. Rappelons quelques principes simples atour de la loi informatique et libertés (tirés du site de la CNIL)

« Pour demander la suppression des informations vous concernant sur un site internet, il faut tout d’abord vous adresser à son responsable.C’est le responsable du site internet, qui met en ligne ces informations, qui peut décider d’exclure du référencement de son site certaines pages.Vous trouverez des éléments d’information sur son identité dans les mentions légales ou les conditions générales d’utilisation du site. Si vous ne trouvez pas ces informations sur le site, vous pouvez retrouver l’identité et l’adresse du propriétaire  du nom de domaine dans les bases de données whois de n’importe quel bureau d’enregistrement de nom de domaine. »

E reputation ou réputation virtuelle.

« Pour faire supprimer une information vous concernant sur une page web, vous devez justifier auprès du responsable en quoi la publication de ce contenu nuit à votre réputation ou à votre vie privée. »

La réputation en ligne ne se base pas uniquement sur ce que nous disons mais aussi sur ce qu’il est dit de nous sur le web et ce qui en ressort aux yeux de tous. Cette définition que j’emprunte à l’équipe de Technofutur TIC met en lumière les trois axes autour desquels se construit ma réputation en ligne : ce que je dis, ce que l’on dit de moi et surtout ce que l’on en pense. Et sur ce dernier point, il est assez difficile de préjuger ce que le tout venant va tirer de ma présence en ligne. En effet, il faut tout d’abord préjuger que l’on veuille mesurer ma réputation en ligne. Si je reste relativement prudent sur les données que je publie personnellement, il faut garder à l’esprit qu’une page a priori négative peut également avoir des répercussions positives sur ma réputation. Si je construits de toute pièce une réputation virtuelle, il est possible également que l’on se rende compte que cette réputation soir artificielle.  Autant il est important de réfléchir avant de publier, autant il faut y réfléchir à deux fois avant de demander à supprimer des informations dont on pense qu’elle pourrait nuire à notre réputation.

Sea, sex and surf…

Mojo Graf II

Mojo Graf II par RYN TMRW

C’est l’été et comme tous les étés David  va aller passer ses vacances au Camping. Sauf que pour une fois David a préparé ses vacances avec minutie, cet été ce sera sea sex and surf pour lui.

Surf

Cela fait des mois qu’il écume les sites et les forums pour étudier.  A force de commentaires, de publications, il est parvenu à se bâtir une réputation en ligne. Il est le EMaster. Sa technique est simple :plusieurs centaines de posts par semaine dont un bon tiers de « merci ». Il est abonné à une demi-douzaine de forums qu’il a agrégé sur sa page d’accueil. Il a créé une adresse de courrier électronique sur mesure. Il a pris soin de se trouver un prénom d’emprunt et a composé un anagramme avec son nom. Il a calculé son itinéraire, programmé son hébergement et effectué une visite virtuelle de son hôtel. Bref il va arriver dans un camping où il ne connaît personne et pourtant la star c’est lui.

Sex

Génération mythique ? Il y a quelques années de cela s’inscrire dans une agence de rencontres était complètement ringard. Aujourd’hui qui n’a pas dans ses connaissances quelqu’un inscrit sur le site numéro 1 de mise en relations des célibataires ? Et si vous avez eu l’occasion de visiter ce site, alors vous aurez surement remarqué comment cela tourne parfois au supermarché du sexe.

Ce qui est étonnant, c’est que les adultes adoptent une attitude moralisatrice vis à vis des supposées pratiques numériques de la jeunesse. Ainsi la rencontre avec un inconnu est souvent le risque cité en premier par les adultes concernant les enfants. Assez étrangement, l’adulte n’éprouve aucune difficulté à partir à la rencontre d’un(e) inconnu(e) croisée sur un site de rencontres dont certains ont des noms dont la poésie laisse perplexe. Certains diront que les adultes agissent en responsable.

Sea

Les vacances sont des moments de décompression. A l’heure de l’hyper connexion, certains viennent à penser que des vacances décontractées ce sont des vacances déconnectées. Éteignons les portables, rangeons les GPS, proscrivons les appareils photos numériques et bannissons Facebook de nos plages pourraient être le mot d’ordre de cette nouvelle tendance. Tout comme certains profitent de leurs vacances pour arrêter de fumer d’autres en profiteraient en décrochant d’internet.

 

« Older Entries Recent Entries »