« je n’ai rien à cacher ». Combien de fois avons nous entendu cette phrase à propos de l’utilisation de nos données personnelles ? Mais avons nous conscience de ce que nous montrons ? Rencontre avec Julie, alias Metal_Pou ,ancienne bibliothécaire reconvertie en formatrice indépendante et Présidente d’Exodus Privacy, la plateforme d’audit de la vie privée des applications Android.

Présentation d’Exodus Privacy.

Exodus Privacy est une association qui existe depuis 2017 et qui propose plusieurs outils qui permettent de détecter les pisteurs dans les applications Android. Les pisteurs sont des morceaux de l’application qui collectent des données : données d’usage (par exemple, que sur tel modèle de téléphone, l’application ne fonctionne pas bien) et données à caractère personnel (par exemple, une géolocalisation). Exodus Privacy propose plusieurs outils de détection de ces pisteurs : une plate-forme qui analyse les applications issues du Google Play store et de F-droid, une application qui permet de connaître le nombre de pisteurs des applications installées sur son téléphone, mais aussi des contenus pédagogiques
Les ateliers d’Exodus Privacy présentent à la fois nos résultats, nos outils et proposent des moments de sensibilisation aux enjeux du pistage via les applications des téléphones mobiles. Le contenu évolue en fonction des participant, de leurs besoins et de leurs questionnements. L’association ne porte pas de jugement de valeur, mais apporte des outils de compréhension pour permettre à chacun de trouver ses propres réponses en fonction de ses pratiques et de ses besoins.

Pourquoi ce thème ?

L’histoire d’Exodus Privacy remonte à l’été 2017, où Numérama avait fait une enquête autour de Teemo, un pisteur présent dans plein d’applications, qui collectait la géolocalisation de millions de personnes. La fondatrice d’Exodus Privacy a écrit un message à ce propos sur Mastodon Quelques personnes ont commencé à mettre en place une méthode de détection des pisteurs et l’association est née quelques mois après. Depuis les révélations d’Edouard Snowden ou le scandale Cambridge Analytica, les enjeux autour de la surveillance et de la collecte des données sont devenus plus audibles. Les découvertes et le travail d’Exodus Privacy répondent à une demande du grand public.Notre but est de les rendre accessibles au plus grand nombre.

citation snowden

Quelques Ressources

Metal_Pou suggère de commencer par regarder ces trois petites vidéos proposées par Exodus Privacy pour mieux comprendre ce que sont des pisteurs, quels types de données sont collectées et comment les vidéos se retrouvent dans les applications.



Puis, si on a un téléphone Android, on peut installer l’application Exodus Privacy sur son téléphone qui y voir plus clair et faire un tri s’il nous paraît nécessaire. Enfin, si on a envie d’aller plus loin, la page pédagogique propose des outils et ressources.

Le mot du médiateur numérique

Le thème est objectivement compliqué. Il s’agit d’aborder la question de nos données personnelles, de leur utilisation et de leur exploitation. c’est justement parce que la question est complexe que nous devons nous en saisir pour la rendre le plus accessible. Comme le soulligne, Metal_Pou, « la médiation numérique doit faciliter la construction de futurs désirables. En effet, il est primordial de se mettre au service des personnes pour proposer des temps de réflexion autour du numérique, pour aller au-delà des discours caricaturaux, qu’ils soient techno-critiques ou bien techno-béats. Le numérique n’est pas un outil neutre, il est politique. Et ce n’est que collectivement qu’on arrivera à faire des choix de société satisfaisants.nous devons donner les clefs pour appréhender la société numérique. »

Nous pouvons tous être médiateurs numériques. Nous avons à notre portée des ressources littéraires comme le célèbre 1984,. Nous disposons également de ressources documentaires comme « Nothing To Hide » par exemple.Les amateurs de jeu de rôle ont peut être joué comme moi à Cyberpunk dans les années 2000. Ces éléments nous permettent de comprendre. Ensuite vient le temps de l’action. Concrètement Exodus Privacy permet de mieux appréhender la problématique. Pour agir, nous pouvons par exemple proposer des cryptoparty . Nous pouvons même imaginer des défis collectifs type semaine sans tabac en la transformant en semaine sans Google. J’avais fait un retour d’expérience il y a cinq ans sur ce blog. L’idée générale est d’en parler, de médiatiser le sujet.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*