Les besoins numériques des usagers

coeur dessiné sur une plage. la photo est prise au coucher du soleil.

Cette nuit j’ai fait un rêve . J’avais envie de faire une déclaration trimestrielle pour le RSA. Je me suis réveillé tout émoustillé par cette envie, mais la réalité m’a rappelé à l’évidence. Je ne peux pas faire ce type de démarches car je n’en ai pas besoin. Alors je suis allé à la rencontre de ceux qui ont besoin de cette démarche pour avoir leur sentiment sur cette expérience. Je n’ai trouvé personne qui avait besoin de faire cette démarche. Par contre, j’ai trouvé beaucoup de personnes qui étaient obligés de faire la démarche. A quel moment le numérique répond à leurs besoins ?

Partir des besoins

 « Il faut partir des besoins des usagers » Très rapidement , cette doctrine est suivie d’une phrase réduisant les besoins à des démarches administratives. En échangeant avec un groupe d’allocataires RSA, j’ai entendu des envies de se sortir de la galère, de trouver du boulot, de pouvoir élever ses enfants dans la dignité. D’autres ont des envies de ne pas vieillir seul, de revoir leur famille éloignée.Certains aimeraient juste pouvoir apprendre à cuisiner, se rendre utile, apprendre à nager, retrouver le plaisir de découvrir les classiques de l’époque…

Comment répondons nous à ces envies et ces besoins clairement exprimés ? Qu’est ce qui est important dans un atelier autour du mail ? Que la personne rompe son isolement social ou qu’elle sache envoyer un mail ? Quel sens donnons nous à nos actions ?

La toile des capabilités

Il est assez simple de savoir si quelqu’un est capable d’envoyer un mail. C’est une action que nous pouvons, et que nous devons, évaluer. Mais à quel moment évaluons nous à quoi cela sert concrètement ? C’est l’objet de la Toile des capabilités développé par le Sgar Occitanie avec LaMednum et l’ANSA. Cet outil doit permettre de prendre conscience de ses capabilités et de l’augmentation de son pouvoir d’agir par le numérique. Pour l’utiliser, le médiateur numérique accompagne la personne à exprimer ses priorités et formuler son besoin. C’est à partir de cette expression que le médiateur numérique va construire un accompagnement sur mesure par le biais d’action de médiation numérique.

A l’issu de ces actions le médiateur numérique évalue si l’aide apportée a permis à l’usager d’atteindre ses objectifs. Puis dans un deuxième temps, le médiateur numérique lui montre comment mobiliser ces acquis dans des actions numériques contraintes.

Toile des capabilités
La toile des capabilités, un outil pour évaluer l’impact de la médiation numérique

Je vous invite très fortement à prendre connaissance de la toile des capabilités en suivant ce lien

Besoin de rien, envie de toi…

Peter est allocataire du RSA. Il a 31 ans et vit seul. Peter voudrait  trouver du travail pour pouvoir fonder une famille. Car en fait fonder une famille c’est son souhait le plus cher et pour cela il lui faut trouver quelqu’un pour partager sa vie. Il a entendu parler de Meetic et de Tinder « comme tout le monde », mais ne sait pas ce que ça vaut.

Le médiateur numérique va traduire ce besoin sur la toile (Vie sociale). Quant à l’accompagnement numérique, un petit tour sur Tinder peut être pertinent : création de compte, manipulation des paramètres, identité numériques, notion sur les algorithmes, données personnelles, gestion de mails (et surtout du spam), identification des faux profils….A bien regarder le nombre de compétences numériques monopolisées sur un atelier Tinder est relativement impressionnant.

Le plus compliqué est de convaincre les institutions du bien fondé de votre démarche. A toutes fins utiles voici un parcours en 10 services.

  • Composantes et facettes de l’identité numérique
  • Conduite à risques et bons usages numérique
  • Techniques de vérification de l’information
  • Gérer ses emails
  • Connaître et gérer son identité numérique
  • Effacer ses traces sur le web
  • Protéger ses données
  • Retoucher des photos
  • Comprendre le fonctionnement des algorithmes
  • Fonctionnement de Tinder

Chacun de ces services est lui-même décliné en compétences. Toutes les compétences mobilisées et acquises dans ce parcours sont transférables dans des aspects beaucoup mois sexy . Si vous savez charger une photo pour une annonce sur le bon coin, vous savez également charger un justificatif sur Pôle Emploi. C’est exactement la même démarche.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *