Outiller la médiation numérique

kit vidéo ipad

La Mission Société Numérique vient de publier un appel à manifestation d’intérêt pour « outiller la médiation numérique ». L’appel à manifestation d’intérêt a pour objectif d’identifier un certain nombre de dispositifs structurants pour la filière de l’inclusion numérique à une échelle territoriale et d’accompagner leur expérimentation et leur pollinisation à moyen et long terme. J’ai eu le plaisir d’être associé à la rédaction de cet appel à manifestation d’intérêt.

Les défis

L’appel à manifestation d’intérêt propose la formulation de cinq défis pour aider les candidats à définir des projets structurants pour leur territoire et pour la filière de l’inclusion numérique.

  • Connaître les besoins et les ressources en matière d’inclusion numérique de son territoire ;
  • Améliorer la gestion des situations d’urgence administrative sur son territoire ;
  • Accompagner les différents publics de son territoire vers l’autonomie numérique ;
  • Pérenniser les dispositifs d’inclusion numérique de son territoire ;
  • Construire et/ou consolider une offre d’inclusion numérique pour un public identifié comme particulièrement fragile sur son territoire.

L’idée générale de l’appel est  de consolider des dispositifs existants pour permettre leur pollinisation. Pour autant, il est tout à fait possible de proposer de nouveaux dispositifs. Comme toujours, la mission société numérique souhaite favoriser le portage de l’appel par un consortium d’acteurs.

Les modalités

L’appel à manifestation d’intérêt est un appel permanent de 18 mois avec des vagues de sélections prévues tous les trois mois. La première vague aura lieu en septembre. Un jury sélectionnera sur chacune des vagues cinq projets.

Les projets seront donc ainsi sélectionnés en fonction de leur approche territoriale de l’inclusion numérique.La notion de territoire est laissée à la discrétion du porteur de projet. Elle peut donc s’entendre tout aussi bien à l’échelle du quartier qu’à l’échelle du pays. De la même manière , le terme de consortium d’acteurs est à entendre dans son approche large.

Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement métier et éventuellement d’une subvention financière.

Les projets

J’ai  participé à l’élaboration de cet AMI et je remercie la Mission Société Numérique de sa confiance. Ainsi , j’ai interrogé la communauté des médiateurs numériques sur leurs besoins en outillage. Je vous livre ici les suggestions que j’ai reçu de mes pairs que je remercie.

  • un outil d’évaluation du niveau numérique d’une personne qui a des difficultés en Français.
  • un logiciel ou une application pour le gestion quotidienne des Espaces de médiation numérique.
  • Des analyses de pratiques professionnelles pour les personnels en place, à la manière des régulations des éducateurs spécialisés pour échanger sur les situations complexes.
  • Des parcours de montée en compétence numérique par typologie d’utilisateurs.
  • Des sites d’apprentissage permettant de simuler le fonctionnement des sites de service public courant (caf, pole emploi, sncf…)

A titre personnel je pourrais rajouter la mise en place d’un site ressource à destination des acteurs de l’inclusion numérique. Je serai particulièrement ravi de pouvoir m’associer à un consortium d’acteurs partageant cette idée. Je vous invite à prendre connaissance de cet Appel à Manifestation d’intérêt en cliquant sur ce lien.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *