Archives par étiquette : mednum

pions de couleurs différentes

Une ligue des médiateurs numérique

L’année 2020 s’achève. Cette année aura été source de grands bouleversements pour la médiation numérique.Le confinement aura mis en évidence tous nos enjeux. Le manque de compétences numériques est devenue une vérité criante pour beaucoup. Les questions de souveraineté et de sécurité numérique ce sont invitées dans le quotidien du grand public. Le plan de relance a fait de la médiation numérique un axe de politique publique à part entière là où elle était une variable d’ajustements. La réponse n’aura vraisemblablement pas été à la hauteur des besoins et des espérances. A tel point que les médiateurs se sont réunis et organisés pour la première fois de manière autonome pour formuler 10 propositions « Pour un numérique à échelle humaine ».

Numérique solidaire

Mars. Quelques jours avant le lancement de la plateforme solidarité-numérique, nous sommes invités à apporter notre pierre à l’édifice. Tout se fait dans l’urgence. Nous sommes alors plusieurs à poser les lignes de neuf chantiers de la médiation numérique.

  • Unité
  • Sécurité
  • Indépendance
  • Productivité
  • Production
  • Continuité pédagogique
  • Parentalité
  • Accompagnement aux usages
  • Résilience

Numérique en communs

Plusieurs événements vont précéder Numériques en Communs. Dans chacun d’eux , la distance va se faire de plus en plus grande entre « la base » et « ceux qui censés nous représenter ». Quand Cédric O fait ses annonces le 17 novembre l’accueil est plutôt froid Le tchat du direct du ministre est révélateur de cette distanciation. Dans les heures qui suivent, je mets en ligne un billet sur ces annonces. C’est ce billet publié un 17 novembre qui aura été le plus lu en 2020. J’ai reçu en quelques jours un nombre impressionnants de messages. Alors le 20 novembre je propose un tchat sur BigBlueButton pour que nous en échangions à tête refroidie. Une heure d’échanges qui donnera lieu à huit propositions.

Le Numérique pour Tous

Sur les réseaux sociaux, nous recevons des messages de personnes qui aimeraient avoir un compte rendu de nos discussions. En quelques heures le nombre de contributeurs passe de 10 à 30, puis 50…Les avis et encouragements arrivent de toutes parts. Nous sollicitons alors le Président de La Mednum. les Hubs territoriaux sont inclus dans la boucle officiellement. Le texte circule très librement depuis quelques jours et bon nombre de personnes sollicitées en ont pris connaissance avant que nous les informions « officiellement ». La version de travail passe les mains de plus d’une centaine de personnes. Nous décidons alors de rendre le document public. Au préalable, le Président de la Mednum le porte à la connaissance des services de l’Etat. Dix jours plus tard, nous publions 10 proposistions pour un numérique à échelle humaine.

La ligue des médiateurs

Beaucoup de choses se sont passées depuis la Fédération Nationale des Professionnels de la Médiation Numérique (2015). Nous avons posés les premières bases d’une ligue des médiateurs.Donnons à cette Ligue l’élan qu’elle mérite. 2021 va être une année fondamentale pour les médiateurs numériques. Les premiers conseillers numériques vont rapidement arriver sur le terrain. Nous défendons, une vision inclusive du numérique. Ce qui nous anime dans notre mission c’est la montée en compétence numérique de l’ensemble de la population.Cette montée en compétence conditionne l’empouvoirement de chacun. Notre mission est de permettre à chacun de faire des choix éclairés. Pour ce faire,nous accompagnons aux outils,aux usages et aux enjeux de la société numérique.

Numérique du quotidien

Notre quotidien va du clic souris à l’opendata, du contrôle P à l’identité numérique. Nous menons des ateliers de couture, de robots, de jeux vidéos, de bidouille, d’initiation de sensibilisation. Nous donnons des conférences, des formations sur le commerce, la sécurité, le coworking, l’impact écologique du numérique, les écrans. Nous accompagnons, écoutons, éduquons aux médias, à la lutte contre les fausses informations, nous formons à l’esprit critique, à la création de machinima. Nous paramétrons des tablettes, smartphones, imprimons des formulaires, les remplissons, les traduisons en FALC. Nous accompagnons les enfants de maternelle, de primaire, du collège, les étudiants, les filles, les garçons, les individus, les groupes, les associations, les collectivités, les artisans, les entreprises, les seniors, les aveugles, les seniors, les geeks, les allophones. Le numérique du quotidien est d’une richesse incommensurable. Nous sommes les hussards noirs de la République Numérique. Nous sommes la ligue des mednum.

plusieurs mains qui se joignent pour n'en former qu'une seule.

Coalition numérique

Il y a un mois, le 17 novembre, le secrétaire d’état à la transition Cédric O présentait l’es premières mesures du plan de relance dans le cadre de Numérique en Communs. La mesure phare de cette relance consiste à la formation et au recrutement de 4 000 conseillers numériques. Cela va concrètement doubler les effectifs actuels. Pour autant, malgré cette mobilisation sans précédent de l’Etat, les annonces du ministre n’ont pas suscité l’enthousiasme parmi les médiateurs numériques actuellement en place. J’ai reçu de nombreuses remarques témoignant de l’inquiétude et souvent de la déception des médiateurs. J’ai vu aussi beaucoup d’envie d’apporter sa pierre à l’édifice.

L’Etat passe la vitesse supérieure

Pendant le mois qui vient de s’écouler j’ai vu une surabondance d’écrits de médiateurs. Certains n’avaient pas pris la plume depuis fort longtemps. Les mesures présentées vont dans le bon sens mais sont bien loin de répondre au « défi de civilisation ». 200 millions d’euros c’est énorme. 4 000 nouveaux agents c’est inespéré. Je devrais avoir toutes les raisons de me réjouir.Il faut une moyenne de 40 heures pour transmettre les compétences numériques essentielles à une personne en situation d’illettrisme numérique. Il en faut bien d’avantage pour la conduire vers l’autonomie numérique.Pour pouvoir prendre à bras le corps ce défi, il faudra plus que deux ans. L’Etat ne peut pas tout faire tout seul. L’impulsion donnée est forte mais il faudra la faire vivre pour lui donner plus d’ampleurs. Nos, régions, nos départements et nos agglomérations doivent prendre le relais de cette impulsion et aller plus loin que le simple fait de profiter d’une aubaine.

Le numérique en commun

Les pouvoirs publics ne peuvent pas être les seuls acteurs de ce défi. La montée en compétence numérique de la population est un enjeu transverse. Pour intégrer le télétravail dans une entreprise, il faut que les salariés possèdent des compétences techniques minimales. Il faut également avoir des usages qui intègrent des éléments liés à la sécurité informatique. L’indépendance numérique de l’entreprise doit être questionnée. Nous avons été témoins ces derniers jours des limites d’Amazon et de Google. Les managers doivent être accompagnés sur l’intégration du numérique dans leurs pratiques. Les questions de postures liées au numérique sont fondamentales. Nos rapports sociaux sont profondément modifiés par le numérique. Les impacts du numérique sont encore mal mesurés ou méconnus pour la plus grande part de la population. Le médiateur numérique accompagne sur ces enjeux numériques. Il permet de redonner du sens aux usages du numérique. Le médiateur numérique est celui qui fait du numérique un commun. La transition numérique est l’affaire de tous et chacun doit y contribuer. Formons sur nos territoires de nouvelles coalitions pour relever ces défis.

Faut il en finir avec les médiateurs numériques ?

Me voici en route pour une dixième d’années à alimenter ce blog « médiateur numérique ». le paradoxe est que je ne suis plus médiateur numérique depuis quelques années. Pour autant, le besoin de médiation numérique est encore présent. Il est peut être même devenu encore plus présent qu’il y a une dizaine d’années quand j’écrivais mes premières lignes. Faut il en finir avec les médiateurs numériques ?

Continuer la lecture

Médiation numérique : mutations des pratiques, transformation des métiers

Comment le numérique bouscule-t-il les pratiques professionnelles des acteurs ? Qu’est-ce que cela modifie dans les postures d’animation ou de médiation ? Comment cela interroge-t-il les territoires d’intervention et les réseaux d’acteurs ? Quels nouveaux métiers émergent, et pour quel rapport au public ?

Telles sont quelques unes des questions qu’aborde le cahier de l’action n°48 coordonnée par Emmanuel Porte de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire (INJEP). Cet ouvrage ce découpe en trois grandes parties : Questions et Réflexions; Pratiques et Analyses; Pistes. J’ai eu le plaisir d’être un des dix contributeurs de ce cahier de l’action en racontant, analysant et décortiquant mon itinéraire…Une contribution en guise de témoignage pour les prochains médiateurs numériques. Continuer la lecture

La médiation numérique et la présidentielle

La loi « république numérique » dans son article 69 vise à  construire les “orientations nationales pour le développement des usages et des services numériques dans les territoires”. L’agence du numérique a organisé une consultation à ce sujet et on peut imaginer qu’elle en donnera les conclusions au prochain gouvernement. La question est de savoir ce que ce gouvernement en ferra. Un coup d’oeil sur le programme des candidats nous donne déjà quelques éléments. Je me suis consacré à regarder les programmes de François Fillon, Benoit Hamon, Emmanuel Macron et Jean Luc Mélenchon. j’ai interrogé leur staff par email pour avoir des précisions complémentaires quand ce n’était pas suffisamment clair pour moi ou quand il me semblait y avoir des omissions.

Continuer la lecture