Archives par étiquette : opendata

observatoire

Comment parler d’OpenData avec des Duplo ?

Le mois de novembre est consacré au mois de l’innovation publique. Souvent on associe innovation avec technologie. Dans la vidéo de cette semaine, je vous propose de donner un nouveau sens au terme innovation : voir les choses sous un autre angle. A cet effet, je vous glisse quelques pistes pour parler d’OpenData avec des Duplo.

On parle beaucoup de la collecte de données sans trop savoir quoi mettre derrière. L’idée première est de rendre la donnée tangible. Grâce aux Duplo vous allez facilement attraper le public qui fréquente votre lieu.Ainsi, la dernière fois que j’ai utilisé ce stratagème pour aborder la question des données personnelles j’avais misé sur deux questions existentielles : Fromage ou Dessert ? et Sucré et Salé ? En couplant ces deux questions au sexe du répondant ainsi qu’à sa ville de résidence (Douai ou non) j’ai pu démontré comment à partir d’une cinquantaine de réponses à des questions anodines je pouvais traiter ces données. Il s’est avéré que par rapport à mon public cible, il valait mieux que j’opte pour des menus sucrés avec dessert. On est loin d’une enquête marketing à grande échelle, mais cela permet de toucher du doigt comment les données peuvent être couplées entre elles.

Autres médiations

Le plus important dans ce dispositif de médiation finalement c’est de créer le dialogue. C’est une première porte pour conduire vers d’autres support de médiation comme l’excellent documentaire « Nothing to Hide »

On peut aller encore plus loin en échangeant sur l’un des cas d’usage de la Mission Open Data . Par exemple, on peut poser la question de l’accès à nos données sur les réseaux sociaux professionnels Pour répondre à cette question, on peut utiliser des méthodes plus actives comme par exemple le débat mouvant.

Je vous invite à vous saisir de cet esprit d’innovation. Essayez de nouveaux supports de médiations, de nouvelles approche pédagogique, de nouveaux sujets. Je reste à votre disposition pour vous accompagner en la matière.

livre de comptes

Accompagner aux usages numérique de la donnée.

Depuis la loi pour une République Numérique, l’ouverture des données publiques est la règle et non plus l’exception. Ainsi, toutes les collectivités locales de plus de 3.500 habitants ou de plus de 50 agents doivent publier, en ligne et dans un standard ouvert, leurs principaux documents, leurs bases de données et les données qui présentent un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental, sous réserve d’anonymisation ou d’occultation des mentions touchant notamment à la vie privée, au secret des affaires et à la sécurité nationale.

Le principe retenu par le législateur français est celui de l’open data par défaut. Cela signifie que toutes les bases de données, tous les documents dématé

Selon Etalab, à peine 10% des collectivités concernées souscrivent à cette obligation légale. Dans le cadre de la Mission Politique publique de la donnée conduite par le député Eric Bothorel, j’ai proposé de développer une littératie de la donnée.

Les médiateurs numériques.

Les médiateurs numériques ont pour rôle d’accompagner aux outils , aux usages et aux enjeux liés à la société numérique. Ce rôle est d’autant plus important que tous les sujets du numérique impactent notre société actuelle. Nous pouvons observer par ailleurs qu’il y a de plus en plus de défiance et de rejet vis à vis de solutions numériques portées par l’Etat. La République Numérique ne peut se faire sans médiation. Je rappelle que le médiateur n’a pas vocation à vendre les bienfaits d’une technologie. Son rôle est de permettre à chacun de se forger une opinion en fournissant l’ensemble des éléments induits. Le médiateur numérique ne porte pas de jugement, il donne les éléments permettant de se forger une opinion. Il accompagne également les citoyens aux usages numériques

Culture numérique.

Quand vous échangez avec une collectivité sur l’ouverte de ces données la première question qui vient est sans appel. A quoi ça sert ? Elle est suivie régulièrement de deux remarques : « si c’est pour savoir si j’ai plus de Mattéo ou de Ninon dans ma ville cela n’a aucun intérêt ». « Et puis de toute façons, si je n’ouvre pas mes données, je ne risque rien ». A la politique du bâton, je préfère celle de la carotte. Tout l’objectif est de démontrer l’intérêt de l’Open Data. Il faut , à l’échelle des EPCI ,une personne pour transmettre des éléments de culture numérique aux élus et aux techniciens Cette personne interviendrait dans le périmètre du schéma des usages numériques du territoire. Sa mission serait donc de donner les éléments de culture numérique aux élus et aux techniciens du territoire. Concrètement ce rôle est celui d’un médiateur numérique.

Usages Numériques

Plutôt que de se demander comment libérer des données , je suis partisan de partir des problématiques de la collectivité. L’Open Data est un outil d’aide à la décision. Il ne va pas accomplir des miracles à lui tout seul. Pour que l’Open Data fonctionne, il faut lui donner du sens. Toutes les collectivités sont confrontées à des questions de mobilité ou d’enlèvement des ordures. La collecte des données peut être utile pour enrichir sa politique de mobilité. Il est plus simple ensuite de demander aux services concernés de produire la donnée si celle-ci a du sens. Pour autant, il ne faut pas négliger toutes les craintes que peuvent soulever les objets technologiques numériques méconnus. Là encore, il faudra accompagner les équipes dans des nouvelles postures induites par le numérique. L’accompagnement est la clef de voûte du métier de médiateur numérique. Encore faut-il que ce métier soit reconnu.

papier de différentes couleur

Mission politique publique de la donnée

Le premier ministre, a confié  au député Eric Bothorel une mission relative à la politique publique de la donnée. Cette mission a formulé 10 constats sur lesquels elle nous invite à réagir dans un forum dédié. Le besoin d’éducation numérique et de littératie des données est fort, nous rappelle cette mission. Quel rôle peut jouer un médiateur numérique ? Comment accompagner à la politique de la donnée ?

OpenData et Epn

C’est le rôle d’un médiateur numérique que d’accompagner aux enjeux de la donnée ouverte. A l’heure où des discussions ont lieu sur la formation des médiateurs numériques,cette prise de position de 2013 résonne avec un certain impact.

L’accompagnement à la littératie sur les données est clairement mentionné dans la charte du Réseau National de la Médiation Numérique :

Critère 14. : recourir à l’utilisation des données publiques (open data) et accompagner les PME, associations et particuliers qui créeront de nouveaux services à l’intention des citoyens.

Critère 36. : sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux des « communs numériques » (Wikipédia, OpenStreetMap, Wikimédia commons…), des modèles ouverts et libres de diffusion des œuvres comme les licences Creative Common, de l’open data et de l’interopérabilité.

 

Dès 2013, Bernard Benhamou, Délégué aux usages de l’Internet plaidait pour que les Espaces Publics Numériques s’emparent de cet enjeu. Certains médiateurs numériques ont du reste suivi cette voie allant jusqu’à s’inscrire dans la démarche d’infolab. Trois territoires pilotes,ont exploré les médiations possibles pour mettre les acteurs en capacité d’exploiter des données dans leurs activités et dans leurs projets.

Outils de médiation

Je citerais deux outils élaborés par le Centre Régional d’Information Jeunesse Rhône-Alpes avec l’appui du réseau information jeunesse.

La valise Data : L’objectif de la valise est de permettre et faciliter l’intervention en milieu scolaire et dans les structures éducatives pour comprendre les données et la datavisualisation. Éduquer aux données, c’est développer l’esprit critique à travers la capacité à lire, produire et comprendre les informations que nous consommons et que nous produisons.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Download

Le Crij Rhône Alpes a également élaboré une méthodologie autour de la dataviz tangible. Il propose par ailleurs un scénario complet d’animation accessible à tous les publics.

Rappelons enfin l’existence de cette excellente vidéo de vulgarisation sur l’Open Data.

https://vimeo.com/170137379

Beaucoup d’autres ateliers sont organisés dans nos espaces de médiation numérique. Citons ainsi cet atelier autour d’Open Food fact qui aura lieu à la Médiathèque du Bachut à Lyon le 30 octobre. D’autres espaces organisent également des cartoparties pour contribuer à OpenStreetMap. Rendez-vous par exemple le 12 novembre aux GIS Day en Nouvelle Calédonie.

Quoiqu’il en soit une politique publique de la donnée ne pourra pas se faire sans médiation numérique comme le soulignait déjà en 2017 Samuel Goëta.

Bien sur cela demande une véritable reconnaissance et une formation adaptée pour les médiateurs numériques. C’est en ce sens que je vous invite à soutenir la proposition que j’ai faite à la mission.

Médiations Numériques et Open Data

Stickers

« C’est le rôle des Espaces Publics Numériques que d’accompagner les citoyens sur l’opendata ». Voilà une position qui aura fait consensus aux rencontres « Médiations Numériques et Open Data » organisées par ArsenicPaca. Cette position est d’autant plus intéressante qu’elle est un curseur fort de l’évolution du métier.

Continuer la lecture