Charte du médiateur numérique

Phare de Mardin en Turquie

L’inclusion numérique est un sujet abordé par de nombreux acteurs sans pour autant qu’il y en ait une définition commune. Partout en France des médiatrices et des médiateurs numériques accompagnent l’ensemble des citoyens dans le développement des compétences numériques. Malgré la grande diversité des statuts, des lieux d’intervention et des missions il me semble que nous pouvons nous reconnaître dans des principes , des valeurs.

Je vous propose une charte, à destination des professionnels et des structures qui se questionnent comme base commune.

1/ Tous les publics tu accompagneras.

Tout le monde est en situation d’exclusion numérique. Le médiateur numérique doit s’adresser à tous, sans exception. Cela implique de pouvoir adapter son contenu en fonction des publics et d’adapter les modalités d’intervention également. Le médiateur numérique est un agent garant du lien social. La meilleure façon de garantir la mixité sociale est de mélanger les publics. Il est tout à fait pertinent d’avoir des approches spécifiques et de vouloir privilégier certaines catégories de personnes en difficulté numérique. Veillons à nous adresser à tous.

2/ Vers l’autonomie tu guideras.

Le cœur du métier c’est de transmettre les éléments nécessaires pour que que l’usager soit en capacité d’évoluer dans les univers numériques. Inévitablement il y aura des aspects techniques à aborder, mais aussi des savoirs faire; et plus important encore des savoir être. L’usager devra être capable d’utiliser les outils, de s’adapter aux usages et d’appréhender les enjeux liés au numérique. Certains ne pourront pas être entièrement autonomes et auront besoin d’une assistance numérique. Même dans les situations où nous agissons à la place de l’usager, nous devons garder cette volonté d’autonomie numérique, fusse t-elle très limitée.

3/ L’esprit critique tu alimenteras

Internet est une formidable source d’information. La difficulté réside dans le fait de trouver des bonnes informations, de faire preuve d’esprit critique. Branchez le fil de votre réseau social favori et mesurez le nombre de fausses informations qui y circulent. Chacune d’entre elles est une attaque au contrat social. L’éducation aux médias, le développement de l’esprit critique font partie de nos prérogatives. Nous sommes les hussards noirs de la république numérique.

4/ Les solutions éthiques tu privilégieras

Nous sommes des acteurs de l’inclusion numérique. En toute cohérence, nous devons privilégier les solutions technologiques éthiques, responsables et inclusives. En ce sens les logiciels et les solutions libres apparaissent comme un choix évident. Certains préjugent des difficultés d’apprentissage de l’usager, d’autres expliquent que c’est plus commode. Il s’agit de savoir si lier volontairement une personne vulnérable à une solution propriétaire et privatrice de liberté est une plus-value pour cette personne. Prenez le temps d’être vertueux. Changez le monde un octet à la fois.

 

5/ En permanence tu te formeras

La médiation numérique est une compétence du vivant. Les univers numériques sont en perpétuelle évolution. De nouvelles technologies apparaissent régulièrement, embarquant avec elles de nouvelles problématiques, qu’il faut expliquer, décrypter. La veille informationnelle fait partie des cinq compétences clefs du médiateur numérique. Très souvent, il faudra avoir un temps d’avance pour pouvoir accompagner les différents publics dans les outils, les usages ou les enjeux liés au numérique.La capacité à se remettre en cause est déterminante. Vous aurez souvent à apprendre; continuellement. Faîtes ce chemin d’apprentissage avec vos usagers, vos pairs. Créez des communautés apprenantes.

 

6/ Les réseaux tu rejoindras

Vous n’êtes pas seuls ! La médiation numérique est un sujet qui est traité depuis plus de 25 ans.  Les réseaux d’acteurs sont nombreux et divers. L’inclusion numérique doit nécessairement être abordée à plusieurs voix. Pensez  réseaux, agissez réseaux, vivez réseaux ! Rejoignez-nous physiquement ou en ligne. Vous pourrez échanger avec des pairs, des porteurs de projets, des entrepreneurs, des élus, des anciens, des nouveaux, des passionnés. Faîtes entendre votre voix. Nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de savoir ce que vous faîtes, de connaître vos difficultés, vos réussites ..

7/ tes travaux tu partageras

Internet est un espace de coopération et de partage. Si vous ne savez pas, demandez; et si vous savez, partagez votre savoir.  Partagez vos travaux, vos réflexions, vos projets, vos doutes, vos questions Laissez-vous surprendre par l’intelligence collective. Permettez aux autres de copier, modifier et redistribuer votre travail tout en respectant votre droit d’auteur bien entendu. 

8/ les sommets tu viseras

L’inclusion numérique c’est permettre à chacun et à chacune de pouvoir exercer son rôle de citoyen dans une société numérique. Pour pouvoir faire société, nous devons partager les mêmes codes. La mission du médiateur numérique est de tout mettre en oeuvre en ce sens.  Comment le numérique peut il renforcer la capacité d’agir de chacune et de chacun ? Telle est la question à laquelle vous devrez répondre au quotidien. Beaucoup de personne ont une vision restrictive et limitée de l’inclusion numérique. Le médiateur numérique montre le champ des possibles. Souvent, il faudra être là où on ne vous attend pas.  Vous êtes le phare qui éclaire la société sur les enjeux de la société numérique.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *