La question de la posture professionnelle est centrale en médiation numérique. A la suite de l’attentat perpétré contre Samuel Patty, professeur d’histoire à Conflans Ste Honorine, j’ai reçu plusieurs questions sur la manière de l’aborder avec notre jeunesse, en particulier sur les réseaux sociaux. Au-delà de ce cas très particulier, c’est bien la question de la posture à adopter lors de sa présence éducative en ligne qui se pose.

Faire son métier.

La présence éducative en ligne est un des outils de votre métier, au même titre que les permanences dans votre bureau, les rencontres avec les partenaires. Si vous êtes embauché comme animateur jeunesse, vous continuez d’être un animateur jeunesse en ligne. Vous ne devenez pas psychologue parce qu’un jeune vous confie ses angoisses. Vous ne devenez pas non plus policier parce que vous voyez des contenus illégaux. Et surtout vous n’êtes pas un super-héros qui va résoudre tous les problèmes. Votre rôle consiste à répondre à des questions qui relève de votre contrat de travail. C’est la meilleure façon de protéger votre interlocuteur et de vous protéger.

Gardez en tête que votre mission avant tout et d’assurer la sécurité physique, morale et affective des enfants dans la vie quotidienne et durant les activités. Quand vous êtes de permanence en ligne, vous êtes justement dans le cadre d’une activité. Cette activité, comme toutes les autres, demande de la préparation.

Préparer le terrain.

Si on vous demande d’animer un grand jeu d’orientation dans un forêt pour un groupe de 12-15 ans, vous allez procéder à des repérages. Vous irez très probablement effectuer une reconnaissance du terrain pour en mesurer les potentiels. Vous, vous renseignerez sur le profil de vos participants pour ne pas leur proposer des défis que Denis Brogniart n’oserait pas imaginer. Enfin, vous donnerez quelques consignes à votre groupe allant du périmètre de jeu, à la tenue recommandée en passant par le QG en cas de problème. Faîtes en de même sur Internet.

Prenez le temps de vous former sur le fonctionnement des plateformes que vous utilisez. Snapchat est différent de TikTok. Instagram n’offre pas les mêmes potentiels que Discord. Toutes ont un modèle économique qui repose sur l’exploitation des nos données.

Défendre ses valeurs.

Vous êtes un salarié. Vous intervenez dans une structure qui a écrit un projet social. Ce projet social décline peut-être des mouvements d’éducation populaire par exemple. Ce qui vous est demandé dans le cadre de vos missions c’est d’incarner ces valeurs, voir de les défendre. Cela vaut également quand vous êtes en ligne dans le cadre de votre travail.

Ce qui est compliqué c’est que vous utilisez des outils qui sont l’antithèse de ce que vous défendez. La règle d’or pourrait être de ne pas transmettre d’informations privées par le biais de ces réseaux. Il est possible qu’un jour un jeune veuille se confier à vous. Respectez son intimité, protégez ses données personnelles, invitez le à en échanger dans votre bureau.

Ne pas rester seul

Parfois vous allez avoir connaissance d’éléments qui vont toucher plus particulièrement. Il y a des situations dans lesquelles vous allez vous sentir en difficulté. « Je ne peux pas rester sans rien faire » C’est ce que vous vous direz à ces moments là. Alors dans ces situations il est fondamental de ne pas rester seul. Parlez en à votre équipe et à votre hiérarchie.Provoquez une rencontre avec les responsables, les élus si nécessaire.

Pensez réseau, agissez réseaux. Localement, vous devez être en lien avec des autorités susceptibles de vous appuyer dans des problématiques sensibles.Vous n’êtes très certainement pas formés sur l’information préoccupante par exemple. Mais vous devez savoir à qui transmettre vos doutes. Quand un jour vous ouvrirez votre messagerie avec un pavé de trois pages d’un jeune, vous devez être en capacité de réagir dans l’intérêt supérieur de l’enfant.

Se former en continu

Les univers numériques sont en perpétuelles évolution. Les conditions d’utilisation changent régulièrement. Les jeunes passent massivement d’un réseau social à un autre. Le rapport au temps est intrinsèquement différent en ligne. Une conversation débutée sur internet n’a théoriquement jamais de fin. Les tendances se succèdent les unes aux autres, les arnaques se renouvellent à la même vitesse.

Il est important de faire le point régulièrement sur ses compétences et ses postures professionnelles. On pourra se référer au travail de Vanessa Lalo sur la question de la posture éducative des Promeneurs du Net (« Les Promeneurs du Net : des postures professionnelles d’accompagnement, en continuité éducative ») Je reste également à votre disposition pour vous accompagner sur ce sujet.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*