Depuis quelques jours j’ai emprunté un nouveau chemin. En effet, j’ai intégré une formation d’ingénieur responsable pédagogique avec Open Classrooms. Dans mon premier billet de journal de bord, j’explique ce qui m’a amené à prendre ce nouveau chemin. Je vous propose dans cet article sur mes débuts sur OpenClassrooms.

L’environnement

Le parcours d’ingénieur responsable pédagogique est articulé autour de huit projet à réaliser. Pour chacun de ces projets, il faut d’une part remettre des livrables et d’autre part s’entretenir avec un évaluateur. Techniquement, je peux faire face à un évaluateur différent pour chacun des projets. Tout au long du projet, je suis accompagné par un coach. Chaque semaine nous allons faire le point ensemble sur l’évolution de la formation. Le coach est là également pour éclaircir certaines zones d’ombres. Enfin, je peux m’appuyer sur la communauté des étudiants à travers le forum.Tout comme je peux moi-même venir en aide à d’autres étudiants. OpenClassrooms met également à disposition des supports vidéo et audio.Voici le cours qui est associé avec le premier projet.

Premier projet

Le premier projet a pour objectif de définir sa stratégie d’apprentissage. La formation dure huit mois. C’est long et intense. Il est d’autant plus important de s’organiser dans son travail.Ainsi, le premier travail consiste à se fixer des objectifs. Pour nous appuyer dans cette démarche, nous utilisons la méthode SMART.

Concrètement, il s’agit donc de déterminer des objectifs personnels à atteindre à l’issue de la première semaine, du premier mois, du premier semestre et à la fin de la formation. Ainsi pour ma part, j’ai prévu de soutenir mon premier projet à l’issu de la première semaine. Cela signifie que j’aurais déposé l’ensemble des livrables , deux jours avant la soutenance. Toujours dans cette logique de rétroplaning, nous avons avec mon mentor prévu un entretien pour échanger sur ces livrables, en intégrant une marge pour les réajustements. D’ailleurs, cet article fait partie des livrables à rendre.

En route pour l’aventure

Je ne dirais pas que le premier projet est une formalité car il faut le faire avec sérieux. Son principal objectif est de nous plonger dans la dynamique d’apprentissage. Les premiers entretiens avec le mentor sont essentiels car ils me permettent également de comprendre comment va fonctionner notre binôme. Le plus dur pour l’instant est de se fixer de bons objectifs. Tout est encore très théorique, je ne suis pas rentré dans le cœur de la formation. Le deuxième projet s’articule autour de la veille. Je suis encore dans un domaine que je connais plutôt bien. En effet, la veille constitue pour moi une des cinq compétences clefs de la médiation numérique. J’avais justement décrit cela en 2012 dans la présentation ci-dessous.

Pour autant, l’exercice ne consiste pas à faire une veille sur la médiation numérique. Il me faut réorganiser mes outils de veille en fonction de mes nouveaux objectifs. Rendez-vous dans un prochain billet pour analyser cette mise en partique.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*