leçon de piano

Les gammes du numérique

Il fût un temps où j’étais professeur de piano. Majoritairement j’avais des élèves débutants, ne possédant aucune compétence musicale. Tous avaient intégré qu’il faudrait plus qu’une heure de cours pour être en capacité de jouer l’incontournable Lettre à Elise. Ce n’était pas une fin en soit, mais un marqueur symbolique pour l’élève. Il est plus agréable d’avoir pour objectif de jouer la Lettre à Elise que les exercices de Hanon. Pourtant les seconds sont indispensables pour atteindre l’objectif fixé. Tous les pianistes font des gammes, apprennent à lire une partition. Tous font des exercices pour se délier les doigts.. A quoi ressemblent les gammes du numérique ?

Assise

Le premier geste qu’on apprend au piano c’est l’assise et le réglage du tabouret. Une bonne assise favorise non seulement la concentration mais limite également les troubles muscelo-squelettiques. Environ 80 % de la population souffre au moins une fois dans sa vie d’un mal de dos. Ce geste doit être répété des dizaines et des dizaines de fois pour être intégré comme réflexe.

Position du corps pour travailler sur l'ordinateur portable

Source : https://www.blitzresults.com/fr/bureau-ergonomique/

Avec l’assise on travaille la position des mains sur le clavier. Dans le même temps, on procède à des exercices pour mémoriser le clavier. Nous pouvons intégrer ces questions de posture physiques à nos apprentissages en les répétant chaque jour pour qu’ils deviennent des mécanismes. Nous pouvons également donner des exercices de frappe au clavier pour taper aux deux mains. Nous  suggérons de reprendre  ces bases avec TypingClub . Les exercices sont bien faits même si cela peut être frustrant au début. Ce n’est jamais évident de gommer de mauvaises habitudes.

Analyse

Avant d’exécuter un morceau, on l’analyse. On regarde la tonalité, la vitesse d’exécution et on effectue une lecture rapide pour repérer les difficultés. Nous pouvons effectuer les mêmes gestes sur internet. L’objectif serait de repérer les Indices qui nous permettent de douter de la fiabilité d’un contenu par exemple. Lire les mentions légales d’un site e-commerce devrait être un réflexe. Ce balayage rapide répété peut éviter des désagréments. Là encore, il faut créer une routine d’usage. Dans notre pédagogie nous devons également montrer ces pièges. La fraude nigériane ne doit pas rester un concept pour notre apprenant. Il doit être capable de la repérer et d’adopter les gestes qui correspondent.

partition

une première lecture rapide d’un document web peut éviter des pièges à qui a pris l’habitude de les repérer.

L’analyse ne peut pas être uniquement technique. Elle doit être sensible également. Une pièce de piano doit être remise dans son contexte. Il en va de même pour une page web. Nous devons apprendre à décrypter l’information en fonction de celui qui la donne. Tout comme il existe un traité d’harmonie, il existe des règles d’écriture web pour susciter l’engagement de l’internaute. Le pianiste pris à distinguer le style et l’engagement de tel ou tel compositeur. Le web est un média. L’internaute doit être en capacité de prendre du recul face aux informations qu’il lit.

Culture

La lettre à Élise c’est sympa, mais au bout d’un moment il faut passer à autre chose. Fort heureusement le répertoire ne se limite pas à Bach, Beethoven et Mozart. Le rôle du professeur est aussi de faire découvrir d’autres horizons musicaux. De la même manière, le médiateur numérique a également cette mission d’ouverture culturelle à intégrer dans sa pratique professionnelle. La navigation sur Internet ne peut pas se limiter à Netflix, Facebook et Amazon. Il y a là aussi des contenus bien plus intéressants à promouvoir. Certains proposent même une autre vision du numérique.

page d'accueil d'imago tv

Connaissez vous ImagoTv ? La plateforme vidéo gratuite de la transition…https://www.imagotv.fr/

Les rencontres favorisent les croisements de culture. La traditionnelle audition des élèves en fin d’année est aussi une occasion d’entendre de nouvelles pièces et de faire des rencontres. Le médiateur doit favoriser des temps d’échange autour du numérique. Ces temps peuvent par exemple servir à présenter le travail des apprenants. Ils peuvent être conçus à la manière d’une sortie au théâtre pour écouter un concertiste également. La curiosité doit devenir une seconde nature pour nos apprenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *